Un entresort

photo clement martin /le chat

Entresort : spectacle si court qu’on en sort à peine entré…

Arnaque?…

Pas forcément ! Issu de la tradition foraine, on y accède abruptement, sans préparatifs : un bonimenteur harponne le visiteur faisant monter subitement le désir de voir et d’entendre, bref de succomber à l’irrépressible envie de savoir ce qui se passe à l’intérieur. À l’origine, ces baraques donnaient à découvrir des illusions d’optique comme la femme sans corps ou l’homme sans tête. Les tout premiers films de cinéma ont aussi étés diffusés ainsi.

L’entresort fait régner l’astuce au service d’un effet d’étonnement maximal pour le spectateur.Il  se retrouve bien vite à l’extérieur et, là seulement, profite de tout ce qui s’est passé sans qu’il n’ait le temps de comprendre ce qui lui arrivait.